Le Cap-Vert

Palmeira, difficile de s’en séparer ! Ce petit village de pêcheurs nous offre bien des surprises et nous y passons une semaine sans voir le temps défiler. Anne-Lise, au grand bonheur de Marco, rejoint l’équipage de Carmina pour 10 jours dans les îles africaines. Nous passons de belles journées avec les bateaux copain Sea You (Félix et Emeline), Boutavent et Jubilé (deux familles). On déjeune sur le port pour moins de trois euros du poisson frais débarqué sous nos yeux, on passe de bonnes soirées dans la rhumerie du coin, on se retrouve même à animer une soirée Cap-verdienne à l’accordéon et aux chants de marins (la belle voix de Gillian en a marqué plus d’une !).

On finit par quitter ce merveilleux mouillage pour se diriger vers l’île de Sao Nicolau. Un gros poisson arrache la ligne de Carmina … Une quinzaine d’heures de nuit avant d’arriver au mouillage de Tarafal au sud de l’île. On est au pied d’une falaise, l’eau est cristalline, les tortues sortent leurs têtes au petit matin, les dauphins viennent chasser à une centaine de mètres du bateau… Le paradis !

Les soirées locales sont vraiment typiques, 3 guitaristes et un chanteur dans une ruelle, les gens descendent de chez eux pour danser, la simplicité de ces moments nous ravit le cœur !

On quitte l’île pour se diriger vers Mindelo, port des voyageurs sur l’île de Sao Vincente. C’est ici que Anne-Lise nous quitte. L’ambiance de cette ville est très agréable, touristique et bruyante, mais tournée vers la musique et la danse. Nous retournons au mouillage de Tarafal sur l’île de Sao Nicolau pour y retrouver nos amis de Sea You, on reviendra vers Mindelo plus tard.

Le mouillage paradisiaque qu’on avait découvert la première fois, se transforme vite en une zone très ventée qui ne nous laissera pas dormir tranquillement pendant 3 nuits. 30 nœuds de vent permanent, avec des rafales à plus de 50 nœuds descendant de la montagne, heureusement notre ancre est bien accrochée ! Nous décidons d’aller découvrir l’île dans ses terres. Le paysage aride que nous présentait les falaises du sud changent du tout au tout en passant du côté nord : une végétation luxuriante et sauvage, des villages remplis de gens souriants et agréables, des ânes dans les ruelles…

Tarafal nous laissera quand même le souvenir de l’annexe retournée par le vent et une après-midi à réparer le moteur noyé dans l’eau de mer. Nous quittons définitivement Sao Nicolau pour se rediriger vers Mindelo sur l’île de Sao Vicente et enfin préparer la transatlantique.

Mauvaise surprise pendant la navigation qui sépare les deux îles, le safran (partie sous l’eau permettant de diriger le bateau) a du jeu et cela a endommagé la structure tenant l’axe dans le bateau. On s’installe donc au ponton pour commencer les réparations. Des amis nous aident à sortir le safran, on finit par trouver de la résine et du polyester (après une après-midi à chercher dans la ville avec différents locaux), on fait toutes les usines d’usinage pour faire fabriquer une nouvelle bague pour le safran. Tout prend du temps dans le pays du « no stress », ce n’est pas grave, on se fait à la culture locale, nous ne sommes pas pressés. Nous resterons donc pour Noël au Cap-Vert. Des amis sont invités à notre table et on passe un excellent réveillon à 7 et assistons à la messe locale le 25 décembre.

Le temps est venu de partir. Nous sommes le 26 décembre, Carmina est prêt à quitter le ponton et nous avons plus que hâte de traverser cet océan ! La météo a l’air plutôt clémente pour partir. Une zone sans vent dans 3 ou 4 jours nous embête un peu. Ce n’est pas grave, on en profitera pour se baigner !

Nous vous souhaitons une très belle année 2019, à l’année prochaine !

One comment

  1. Bravo Marco & Gilian
    votre récit bien vivant nous permet de vivre avec vous ces aventures de voyage.
    Bravo pour ces réparations visiblement efficaces puisque vous êtes aux Antilles maintenant.
    Continuez avec les vents portants que nous vous souhaitons pour cette nouvelle année

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *