Intervention à Vannes – école primaire

Ce vendredi après-midi, Carole et ses élèves de grande section de l’école maternelle Pape Carpentier de Vannes m’accueillent pour un atelier contes de la mer.

Une douzaine d’enfants, installés sur les gradins du gymnase, ont les yeux rivés vers les images du kamishibaï, un petit théâtre en bois d’origine japonaise. Ils écoutent attentivement l’histoire de Nami et Hiro, un phoque et un dauphin qui découvrent un pneu dans leur habitat marin. A la fin de l’histoire, à la question 

Qu’est-ce qu’on peut faire pour protéger la mer et ses habitants ?

plusieurs petites mains enthousiastes se lèvent : 

On peut ramasser les déchets qu’on trouve sur la plage et les mettre à la poubelle” propose une élève.

“De toute façon moi je ne laisse jamais rien par terre !” répond un autre. 

On peut recycler ! C’est quand on réutilise un objet au lieu de le jeter” explique Garance, du haut de ses 6 ans.

Les enfants me parlent de leur amour pour la mer : se baigner, jouer sur le sable, observer les poissons, les méduses, les crabes, les coquillages… ils semblent avoir conscience de la fragilité de cet environnement. 

“Qu’est-ce que tu souhaites pour toi, pour la Terre ?” 

Encore une fois les réponses fusent : 

Qu’il n’y ait plus de déchets par terre ni dans la mer !

 “Qu’on ne tue pas les animaux !

Chacun participe et donne ses idées ; tous semblent se sentir concernés par le sujet. Un autre petit garçon, plus terre à terre, s’exclame sans hésitation : “Moi je veux que le cororonavirus s’en aille !” Un voeu partagé avec beaucoup de monde qui, comme ceux concernant la préservation du milieu marin, on espère pourra se réaliser très vite !

Eugénie Netzer

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *