HORIZONS

La rochelle - 07 au 10 Mai 2021

Après une navigation houleuse depuis les Sables d’Olonne, nous arrivons à la Rochelle. Carmina passe entre les deux tours de l’entrée du port et direction les Halles afin de remplir les fonds (remplir les ventres mais pas les poubelles – jeu de mot avec une association locale RVPP).

Cette 5ème escale ne nous permet pas d’organiser les évènements au grand public. Le confinement du mois d’avril n’est pas totalement levé, par conséquent nous préférons adapter notre programme. C’est pour cela que les rencontres commencent dès le mercredi, cela nous permettra de rencontrer tout le monde séparément.

 

Kevin nous accueille sur les pontons. La préparation de notre sensibilisation sur La Rochelle a été fortement soutenue par Kevin d’Explorer. Explorer est un incubateur de projets. Kevin, nous a permis la mise en contact avec un bon nombre d’acteurs locaux engagés vers une transition. Nous le remercions également pour la préparation de notre escale qui est malheureusement « tombé à l’eau » avec le confinement du mois d’avril.

Notre arrivée à la Rochelle rime avec « Carnet de mimi « . La rencontre avec Marion est fabuleuse et ce sera un portrait riche pour le livre de recueil. Marion est une personne qui se donne corps et âme pour la réduction des déchets. Elle nous dévoile son pari fou ;

se rendre à la fashion week en robe de masque (anti covid) quelle idée ?

Marion est pleine de projets et nous ouvre son carnet de contact avec joie. C’est un réel plaisir de discuter avec elle. Nous allons raconter son histoire et faire part de ses idées lors de nos prochaines escales.

 

Le Vendredi : de beaux échanges.

Le samedi et dimanche : la suite des échanges, le ramassage.

Le lundi : de nouvelles rencontres.

Le mardi : sensibilisation dans les écoles.

Le Vendredi :

Nous accueillons à bord une épicerie au vrac et une association locale :

– Une épicerie au vrac qui propose du drive « au vrac gourmand ». Elle s’est installée depuis peu sur La Rochelle quartier la Palice. Nous sommes quatre membres de l’association Horizons Naviguer et Partager pour découvrir son histoire. Charline, la créatrice nous raconte la genèse de son épicerie, son témoignage est tellement fort que nous sommes pressés de vous le partager.

– L’association RVPP « Remplis les ventres pas les poubelles » prône l’antigaspi.

A La Rochelle, l’association est née à l’initiative de Cathy Harden, une anglaise enseignant ici sa langue maternelle. Elle nous explique sa création, elle fait référence à un chef cuisinier dans le nord de l’Angleterre qui a créé un mouvement  » The Real Junkfood Project », suivi aujourd’hui par 140 restaurants et cafés dans le monde.

Cathy est également venue nous partager son carnet d’adresse.

Nous poursuivons la journée avec la rencontre de Laure de chez Echo-merLaure nous raconte sa création par David Bolieu il y a 20 ans. C’est en revenant d’une transat il dit « la mer m’a parlé, je suis passé d’une zone bondée de cétacé a une zone pleine de déchet ».

L’association Horizons Naviguer et Partager à prévu un ramassage de déchet à leur côté à partir de 15h.

C’est à l’aide d’épuisettes que les bénévoles d’Echomer ramassent tous les deux jours dans le port de la Rochelle. Mais nous sommes le 7 mai et la réouverture des établissements ne se fera que le 19 mai (crise sanitaire). L’accès au local d’Echomer n’étant pas ré ouvert au public, nous ne pouvons donc réaliser ce ramassage. Déçu, nous partons à quatre membres de l’association Horizons ramasser.

En 15 minutes, nous remplissons notre bouteille d’un litre de mégots, soit 500 mégots !!!

Et n’oublions pas un Mégot pollue 500 L d’eau.

Yorick se rend ensuite à remise à flot . Il découvre un atelier où sont installé une dizaine de machine à coudre. Lors de la visite de la zone de stockage, on lui présente la matière première (voile, bâche, affiche de cinéma, élément de publicité …). La suite de la visite aura lieu dans une salle où sont installés tous leurs prototypes.

La particularité de ce lieu, c’est l’emploi de personnes en réinsertion. Après quelques mois passé chez remise à flot, il espère pouvoir les voir voler de leurs propres ailes. Lors de la visite de Yorick,l’entreprise était en train de développer leur site internet afin de pouvoir vendre leur produit nationalement. Pour le moment la vente se fait au niveau d’un magasin au centre ville de la Rochelle.

C’est une très belle initiative qui redonne une seconde vie a des produits mais aussi a des personnes.

Samedi et Dimanche :

Pendant le Week end, nous interrogeons Kevin afin d’avoir son témoignage. Kevin nous raconte ses futurs projets et nous aimerions pouvoir lui communiquer quelques contacts pour l’aider. Il nous parle de son estafette Le P’tit K fait :

Pour mener a bien son projet il crée un food truck afin de pouvoir allier son association et un travail, c’est vraiment courageux. Nous lui partageons notre souhait de pouvoir vendre des cafés « tout nu » ou des pasta box « tout nu ». L’idée bien sûr c’est de réduire les déchets. Et nous sommes heureux de voir sur ses menus pasta box « tout nu ». Ah ah c’est une petite victoire pour l’association.

On s’explique sur le principe du » tout nu » : tu viens avec ton contenant pour manger tes pâtes.

 

Nous rencontrons également Julien et Malaury de Blutopia. Nous sommes heureux de les interroger sur leur documentaire « l’autre confort ». Ces 4 épisodes expliquent la pollution plastique et proposent des solutions pour réduire pour revaloriser et recycler. Cette année ils travaillent sur la résilience alimentaire et l’impact sur nos océans.

Episode # 1 – Collecter

Episode # 2 – Revaloriser

Episode # 3 – Réduire

Episode # 4 – Eduquer

Coté ramassage, nous souhaitons tout de même nettoyer le port même si cela se réalise seulement à trois. Nous ne pouvions pas repartir de la Rochelle sans réaliser une caractérisation des déchets du port. Mais ce ramassage est éprouvant, c’est un tel drame de voir les billes de polystyrène passer au travers des épuisettes.

0
kg ramassés
0
personnes

C’est plus exactement 4,30 kg ramassés :

90 % des déchets, c’est du plastique. Nous notons des marques telles que : Kinder, Ferrero, Coca Cola, Haribo, Caprisun, Nestlé, Burger King, Mcdo que nous retrouvons. Ici dans le port comme en ville on retrouve essentiellement des déchets alimentaires.

Le Lundi :

Dès 7 heures, nous avons rendez-vous avec France bleu. Nous sommes dans le carré de Carmina pour participer à l’émission Le baladeur avec Éric Morgane. A bord, l’équipage est au complet, nous avons à nos côtes deux bénévoles de l’association Eugénie et Guillaume. Ils sont venus en renforts et découvrir de leurs propres yeux le projet de l’année.

Suite à ce réveil matinal, nous accueillons Angélique à bord. Elle travaille au port et à la double casquette de directrice d’Echomer. Pour l’association, c’est l’occasion de discuter des résultats de l’installation d’un filet hr1000 de chez Pollustock. Nous souhaiterions aussi être mis en relation avec son collègue Pierre Rideau qui nettoie et s’occupe de la biodiversité des eaux du port. Nous nous quittons sur des idées de projets. Nous souhaitons notamment sensibiliser les plaisanciers à une bonne gestion de leur déchet à bord et pourquoi pas parler de réduction.

Il est grand temps de rejoindre les cabanes urbaines. Sous ce nom se cache un tiers lieu. Nous rencontrons Christine, elle nous fait visiter cette ancienne salle d’escalade qui fait rêver bien qu’elle soit encore en cours de rénovation. Kevin nous avait décrit ce lieu comme une transition entre chez toi et ton travail, c’est un lieu d’échange, de rencontre. C’est un endroit idéal pour permettre à Horizons d’exposer ses dessins. Voici un nouveau projet à travailler ensemble.

Le mardi :

Nous partons à trois bénévoles pour intervenir auprès de 200 élèves. C’est l’école de Sainte Soulle qui nous recoit. Eugénie intervient auprès des plus jeunes CP et CE1. Vanessa accompagnée de Guillaume présente et anime l’escape déchets aux plus grands.

Mot pour conclure :

Une ville avec de nombreux projets en lien de près ou de loin vers une transition. Le milieu associatif de la Rochelle est très développé et très en avancé par rapport aux autres villes rencontrées.

Les remerciements :

 

  • Au port pour son accueil et sa gratuité sur nos jours d’animations.
  • A Kevin d’Explorer pour son temps consacré à notre venue.
  • Au vrac gourmand, une des épiceries à vrac.
  • Aux associations : RVPP, Echomer et Blutopia
  • A France bleu pour son interview.
  • A la structure Remise à Flot
  • A Veronica Tornade, une bloggeuse
  • Au tiers lieu « les cabanes urbaines »
  • A Marion « Carnet de Mimi »
  • A Sea sheperd pour sa communication sur notre événement.